• The forgotten refugees, Grynszpan Michael, The David Project, 2005, 49 minutes

  • Les réfugiés du silence, Pierre Rehov, Middle East Studios, 2015, 59′

  • La Hara El Kebira est un village juif du sud de la Tunisie sur l’île de Djerba.
    La légende veut que cette population juive existe depuis la destruction du
    deuxième temple à Jérusalem. 1500 Juifs et quelques dizaines de familles musulmanes vivent paisiblement dans ce petit village. La vie est ponctuée de fêtes religieuses et de réunions familiales.

    Avec la voix d’Isabella Rossellini, ce film raconte les dernières décennies d’une communauté juive nord-africaine vieille de plusieurs siècles à travers la vie de la famille Roumani de Benghazi.

    • Fragments de la mémoire sépharade, de Hélène Trigano ,

    Ce film de témoignages laisse la parole à trente figures emblématiques de la communauté sépharade. Historiens, écrivains ou acteurs communautaires d’hier et d’aujourd’hui livrent leur vision de l’histoire et apportent un autre regard sur la culture sépharade et sur sa mémoire.

    À cheval sur les civilisations musulmane et chrétienne, les Juifs sépharades ont une expérience de vie, une sensibilité bien particulières. Les Archives de la mémoire sépharade contribuent, grâce à ces récits de vie, à préserver et à transmettre cette culture.

    Film de témoignages, 52 mn, réalisé par Hélène Trigano pour les Archives de la mémoire sépharade, 2012.

    • Repartir à zéro, Elliot Malki, 2019 (mot de passe: startingoveragainfrenchforma)

    Histoire des Juifs d’Egypte, Session Films, 2012, 1 h 35