Amussef vient de recevoir un grand plateau en métal représentant le retour des 12 espions et un ensemble exceptionnel d’une vingtaine de monnaies anciennes et de toupies de Hanoucca en os et en métal, offerts par Lucas Bensoussan en hommage à ses ancêtres qui vivaient à Aïn Temouchent (Algérie). Un grand merci à ce généreux donateur !

Pour verser votre contribution à Amussef, cliquez ici.

Evénements en cours ou à venir

  • Les synagogues de Turquie, à partir du 30 septembre

Cette exposition présente des photos du fameux photographe Izzet Keribar qui a illustré un livre en deux volumes présentant les synagogues de Turquie. Synagogue Ahrida, Balat, Istamboul. 

  • L’Orienbal, le 3 octobre à Cannes

Spectacle dansant : l’Orient mène son bal et vous invite à un florilège de dialogues musicaux. Au son des musiques de Maurice El Médioni, Lili Boniche, Simon Halali. Ce spectacle fait revivre l’âge d’or des cabarets orientaux des années 40 et 50 C’est aussi l’occasion de participer à un bal musical guidé par un animateur spécialiste des danses de salons et des danses latines. Dimanche 3 octobre à 17 h 30. Cliquez ici pour vous inscrire.

  • Journée portes ouvertes à l’Ecuje, le 3 octobre

Cliquez ici pour découvrir la programmation culturelle de la saison 2021/2022 de l’ECUJE et du programme de l’Institut Elie Wiesel.

  • Concert de Dafné Kritharas le 10 octobre

Retenez la date du dimanche 10 octobre pour assister au grand concert de Dafné Kritharas organisé par Aki Estamos à l’Alhambra dans le cadre des Journées européennes de la Culture et du Patrimoine juifs. Vous pouvez réserver vos places en cliquant sur ce lien.

  • L’aimée de tous, le 24 octobre

Le spectacle musical original L’Aimée de Tous – Habîbat El Kol, rend hommage aux artistes qui ont marqué la Tunisie des années 20 et donne l’occasion de revenir sur le parcours musical d’une jeune chanteuse, actrice et danseuse, au tempérament flamboyant et aux talents multiformes qui deviendra la charismatique et audacieuse Habiba Msika. Distribution : Michel Suissa : oud, Nicolas Derolin: percussions, Lise Belperron : accordéon, Yaël Morciano : chant. A l’atelier Coriandre à 20 h 30   Cliquez ici pour réserver.

  • Juifs et musulmans, une histoire partagée, les 16 et 23 novembre et le 30 janvier

Ce parcours croisé mahJ-IMA propose de faire découvrir la richesse du patrimoine commun aux cultures juive et musulmane, avec Yaële Baranes, conférencière du mahJ, et Élodie Roblain, conférencière de l’IMA. Cliquez ici pour plus de détails.

–        Salonique, phare du judaïsme balkanique, le 21 novembre

La ville de Salonique, aujourd’hui Thessalonique, située au nord de la Grèce, fut longtemps un des joyaux de l’Empire ottoman. Elle a accueilli une importante communauté juive, au point qu’elle fut qualifiée de « Jérusalem des Balkans ». Cité cosmopolite, phare du judaïsme séfarade même si des groupes ashkénazes s’y trouvaient, elle a accueilli les rabbins les plus recherchés du Levant. L’épisode du faux messie Sabbataï Zvi qui séjourna dans la cité sonna le début du déclin de la ville qui reprit son élan avec l’arrivée de Moïse Allatini qui régénéra le judaïsme et développa des relations ténues avec les autres communautés. La Shoah vit périr la quasi intégralité des habitants juifs de la cité. Pourtant, Salonique reste associée à une image idyllique du judaïsme séfarade.

Colloque de l’Institut universitaire Elie Wiesel, le 21 novembre 2021, à partir de 14h. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Journée des réfugiés juifs du monde arabe, le 28 novembre

Prévue par une loi de la Knesset de 2014, la journée de commémoration de l’exil des juifs des pays arabes, organisée par Amussef, aura lieu dimanche 28 novembre de 14 h à 19 h, dans la salle des fêtes de la Mairie de Paris Centre, rue Eugène Spueller (ancienne mairie du 3ème). Ariel Weil, maire de Paris Centre, ouvrira les débats. Suivront 3 tables rondes portant respectivement sur l’exil des juifs de la Péninsule ibérique, d’Afrique du Nord et de Méditerranée orientale.

Cliquez ici pour vous inscrire.

  • Juifs d’Orient, une histoire plurimillénaire, du 24 novembre au 13 mars

Dans le prolongement des expositions « Hajj, le pèlerinage à La Mecque » en 2014 et « Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire » en 2017, l’IMA poursuit sa trilogie consacrée aux religions monothéistes dans le monde arabe avec une exposition exceptionnelle dédiée à l’histoire des communautés juives d’Orient. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Juifs du Maroc : le départ et les liens, le 9 janvier de 11 h à 21 h 30

Le mahJ présente le 9 janvier à partir de 11 h quatre films qui abordent les raisons et les circonstances du départ des juifs du Maroc et témoignent de leur lien indéfectible avec leur pays d’origine : Zaiza, Dans tes yeux je vois mon pays, Juifs marocains, destins contrariés et Un brin de chance. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Juifs du monde arabe, pourquoi sont-ils partis ? les 18, 19 et 20 janvier

Coordonné par Claire Marynower (Pacte / Institut universitaire de France) et Joseph Hirsch (mahJ), ce colloque à l’auditorium du mahJ se propose de rouvrir le dossier du départ des juifs du monde arabe, dans une perspective comparative éloignée des usages politiques de l’histoire, en abordant notamment l’histoire longue des incidents entre juifs et musulmans au Maghreb et au Moyen-Orient ainsi que le rôle des idéologies nationalistes arabe et sioniste, et en analysant le rôle de multiples acteurs politiques dans le processus des départs. Cliquez ici pour plus de détails.

Lectures de rentrée

  • Vous allez commettre une terrible erreur, par Olivier Sibony

Nous prenons tous constamment des décisions. Cela nous semble tellement naturel que nous n’avons pas l’impression d’avoir besoin pour cela d’une méthode particulière… Pourtant, même les meilleurs d’entre nous commettent régulièrement des erreurs prévisibles ! Alors qu’est-ce qu’une bonne décision ? Faut-il se fier à ses intuitions ? Comment remédier aux biais cognitifs qui nous égarent alors que nous n’en avons même pas conscience ? Dans ce livre nourri de son expérience et des derniers travaux de l’économie comportementale, Olivier Sibony passe en revue nos erreurs les plus fréquentes. Il développe une méthode pour les éviter en mobilisant l’intelligence collective, et propose des solutions concrètes pour permettre à chaque lecteur d’inventer son propre « art de décider ». Vous allez prendre d’excellentes décisions !

Olivier Sibony est professeur à HEC Paris et associate fellow de la Saïd Business School (Université d’Oxford), où il enseigne la stratégie et la prise de décision. Il est co-auteur, avec Daniel Kahneman, prix Nobel d’économie et Cass R. Sunstein, professeur de droit, de Noise, un best-seller mondial qui sort en ce moment.

Flammarion, 2019, 384 p.

Capitale, par Jonathan Siksou

Qu’est-ce une ville, sinon un livre tissé de livres s’ouvrant devant qui désire déchiffrer les époques, les lieux, les êtres qui l’ont façonnée ? Qu’est-ce voir vivre et mourir une ville, la concevoir siècle après siècle à se construire et à se détruire jusqu’à ne plus savoir ce qu’elle est ? Qu’est-ce le souvenir d’une ville s’il ne fait pas mémoire ? La mémoire d’une ville, si elle ne fait pas histoire ? L’histoire d’une ville si elle ne se fait pas récit ? Qu’est-ce revoir le temps qui passe et qui efface inexorablement la pierre, l’événement, le visage qui ne subsistent plus alors que dans l’écrit ? C’est en écrivain au grand style, précis et libre, ascétique et inspiré, que Jonathan Siksou se fait l’ultime promeneur de Paris, entraînant à sa suite les chroniqueurs qui l’ont précédé et qui ont tout raconté, tout chanté, tout filmé de la ville-lumière. Sauf comment, dans la Capitale, notre passé devient notre présent au point de réduire l’avenir à une nostalgie.

Jonathan Siksou est journaliste littéraire. On peut le lire dans Causeur et l’entendre sur RCJ. Il a notamment publié Rayé de la carte – Sur les traces du Louvre oublié (Cerf, 2017).

Editions du Cerf, 2021, 296 p.

CONTRIBUEZ A AMUSSEF !

Le MUSSEF s’est donné comme devoir d’entretenir la mémoire des juifs du monde séfarade, méditerranéen et oriental, exilés au milieu du siècle dernier. Sa raison d’être est de raconter leur histoire et leur souffrance et d’en faire un exemple universel d’ouverture et de tolérance. Cliquez ici pour plus de détails sur ce magnifique projet.

Adhérez à Amussef ou renouvelez votre adhésion pour 2021. Votre cotisation ne vous coûte qu’un tiers après impôt. 

Vous êtes Membre actif avec 50 €. Vous pouvez aussi être Donateur (100 €) ; Bienfaiteur (300 €) ; Mécène (1000 €) ; Fondateur (10.000 €) ; Parrain (50.000 €), membre du Cercle Maïmonide (à partir de 100.000 €).

Pour contribuer à Amussef, le plus simple est d’utiliser Hello Asso

Merci d’avance et bonne santé !

 Hubert Lévy-Lambert, Président d’Amussef

LA MEMOIRE VIVE DES COMMUNAUTES JUIVES DU MONDE SEFARADE, MEDITERRANEEN ET ORIENTAL

 Instagram Facebook  Twitter LinkedIn Youtube

Categories: Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *