Présidé par Laurent Dassault qui vient de prendre la relève de Lionel Errera, le Cercle Abravanel a reçu Patrick Drahi le 7 décembre aux salons Hoche devant une nombreuse assistance à laquelle il a raconté sa vie et sa raison d’être, en particulier comment il choisit ses interventions, tant professionnelles que philanthropiques, quelles sont les 3 qualités qui sont essentielles à ses yeux et même lequel des 3 couscous d’Afrique du Nord il préfère…

Cliquez ici pour revoir l’intervention de Lyn Julius, co-fondatrice de Harif, l’Association britannique des Juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord auteur de Uprooted, à notre colloque du 28 novembre.

Cliquez ici pour revoir le film réalisé par des élèves de Polytechnique sur les migrations des juifs au cours du XXème siècle.

Cliquez ici pour revoir la présentation du grand projet de musée juif de Lisbonne qui sera réalisé par Daniel Libeskind.

Evénements en cours ou à venir

  • Sœurs d’âme, concert de liturgie ashkénaze et séfarade, le 12 décembre à 18 h à l’Ecuje

Sœurs d’âme est un projet artistique inédit dans lequel les mélodies et chants liturgiques des traditions ashkénazes et séfarades s’entremêlent harmonieusement par les voix des deux grandes chanteuses, Françoise Atlan et Sofia Falkovitch. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Conférence sur les réfugiés juifs des pays arabes, le 13 décembre à 18 h

Sephardi Voices organise le 13 décembre une commémoration des réfugiés juifs des pays arabes dans le cadre de la Journée des droits de l’homme, avec le Dr Henry Green, son directeur général, aux côtés de Mike Driquez, Linda Menuhin et Jimmy Benaudis. Cliquez ici pour vous inscrire.

  • Le bonheur d’être selon Maïmonide, par Ariel Toledano le 13 décembre à 19 h

Dans le cadre des lundis d’Elie Wiesel, le docteur Ariel Toledano nous livre ses réflexions autour du Traité des Huit Chapitres, traité d’initiation à une éthique de vie intérieure, rédigé en arabe par Maïmonide en 1168 pour introduire son commentaire du Traité des Pères (Pirké Avot). Il s’articule autour de deux parties : une courte introduction et huit chapitres qui abordent les fondements de l’éthique auxquels sont associés des concepts de psychologie qui pourrait s’apparenter aujourd’hui à du développement personnel. Maïmonide développe dans ce traité le sens qu’il convient de donner à sa vie et encourage l’homme à acquérir une âme vertueuse pour accéder au bonheur authentique. Cliquez ici pour vous inscrire.

  • La Parisienne d’Alexandrie, le 15 décembre à 20 h 30

Née en 1952 à Alexandrie, Isabelle de Botton raconte son parcours depuis l’Egypte où elle a vécu une enfance très heureuse, jusqu’ à son arrivée en France, après la crise du Canal de Suez en 1956. Un spectacle touchant et plein d’humour. Mercredi 15 décembre à 20 h 30 au Théâtre Le Ranelagh, 5 rue des Vignes. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Concert de Frédéric Zeitoun, le 19 décembre à 17 h 15

Organisé par les Amis de Rambam, ce concert a lieu au Café de la danse le 19 décembre à 17 h 15. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Festival Dalala, du 20 au 22 décembre

Organisé par Dalâla, Centre culturel pour la promotion des cultures juives d’Afrique du Nord, ce festival  a pour objectif de faire découvrir la musique, la cuisine, et les langues des communautés juives d’Afrique du Nord au travers d’ateliers et de projections. Ancré dans une dynamique intergénérationnelle et culturelle, ce cycle se compose de plusieurs ateliers destinés à tous les publics. Du 20 au 22 décembre à la Nef, manufacture d’utopies, 20 rue Rouget de l’Isle, Pantin. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Patrick Zachmann, voyages de mémoire, jusqu’au 6 mars

Le MahJ organise une grande rétrospective de l’œuvre de Patrick Zachmann est un photographe, photojournaliste et réalisateur de cinéma français, né le 18 août 1955 à Choisy-le-Roi. Membre de l’agence Magnum depuis 1990, il est lauréat du prix Niepce en 1989 et du prix Nadar en 2016. A un certain stade de sa vie, il s’est intéressé à ses ancêtres, polonais du côté de son père, algériens du côté de sa mère…

  • Juifs d’Orient, une histoire plurimillénaire, jusqu’au 13 mars

Il faut voir la magnifique exposition Juifs d’Orient, Une histoire plurimillénaire. C’est une préfiguration de ce que nous aurions voulu vous montrer dans le musée du monde séfarade rue de Constantine. Voir notre lettre du 8 décembre pour plus de détails.

Nouvelles lectures

  • 25 bd Beaumarchais, par Carole Bellaïche

25 boulevard Beaumarchais, c’est l’appartement de Carole Bellaïche. Celui de son enfance et de son adolescence. Cet appartement sera pendant de nombreuses années le terrain de jeu de cette adolescente de 14 ans à peine qui se lance dans la photographie à l’âge où d’autres se concentrent plutôt sur leur propre image. Elle y photographie Emmanuelle Béart, Juliette Binoche, Julie Delpy, Anna Karina, Anne Brochet, Tom Novembre, Charlélie Couture, Jacques Dutronc, François Cluzet, Dominique Issermann, Gabrielle Lazure, Aurore Clément, Francis Huster, Marie Trintignant, Jacques Bonnaffé et tant d’autres.

Carole Bellaîche est une photographe spécialisée dans les portraits d’acteurs. Elle collabore régulièrement avec les Cahiers du Cinéma. En 2009, elle a exposé 140 photos d’acteurs au musée du cinéma à Turin. 25 boulevard Beaumarchais rassemble ses premières photos.

Ed. Revelatoere, 2021, 192 p.

  • La divination juive – Magie et superstition, par David Rouach

Divination vient du grec manteia (divination) et du latin divinare (deviner, présager, prévoir). De nos jours, l’usage de la divination est quasiment universel. La population juive n’échappe pas à ces pratiques. Les sollicitations les plus fréquentes adressées aux praticiens de la divination juive sont : la guérison de maladies, l’amour, trouver un mari, la stérilité, les réussites professionnelles, protéger le foyer conjugal, séparer le mari de sa maîtresse et les désordres psychiques. La première partie passe succinctement en revue la nature, les principes et la diversité de la divination juive. La deuxième partie analyse tout le rituel divinatoire et ses six étapes, en mettant en évidence tous les procédés de la divination. La troisième partie appréhende la divination juive à travers ses pratiques contemporaines. La quatrième partie aborde la divination musulmane et permet de constater les nombreuses similarités qui existent entre les pratiques juives et musulmanes. Cliquez ici pour lire ce livre.

Né à Sidi Bel Abbès, David Rouach est médecin, docteur ès lettres et sciences humaines et anthropologue, spécialiste des pratiques magiques et superstitieuses juives et musulmanes en Afrique du Nord et collectionneur. Il a écrit une dizaine d’ouvrages, dont Les Talismans. Magie et traditions juives(1989) et Imma : rites, coutumes et croyances chez la femme juive (1990).

Ed. G Press, 2021, 226 p.

Dernières nouvelles

Comme indiqué à la fin de notre colloque du 28 novembre à la mairie de Paris Centre, Amussef passe la main à la fin de l’année au nouvel Institut Européen du Monde Séfarade. Les membres d’Amussef bénéficieront de conditions favorables s’ils veulent y adhérer. A suivre…

 Hubert Lévy-Lambert, Président d’Amussef

LA MEMOIRE VIVE DES COMMUNAUTES JUIVES DU MONDE SEFARADE, MEDITERRANEEN ET ORIENTAL

 Instagram Facebook  Twitter LinkedIn Youtube

Categories: Newsletter

1 Comment

Création d’un prix d’histoire séfarade – AMUSSEF · 25 décembre 2021 at 12 h 33 min

[…] David Rouach est médecin, docteur ès lettres et sciences humaines et anthropologue, spécialiste des pratiques magiques et superstitieuses juives et musulmanes en Afrique du Nord. Il a écrit une dizaine d ‘ouvrages, dont Les Talismans. Magie et traditions juives(1989) et Imma : rites, coutumes et croyances chez la femme juive (1990) ou La divination juive (2021, cf notre lettre du 11 décembre). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *