Les survivants de l’exil des pays arabes et musulmans vieillissent et disparaissent inexorablement. Ils doivent livrer le récit de leur vie passée et de leur déracinement. De plus en plus rares, ils sont d’autant plus précieux. Et indispensables pour faire œuvre de transmission. Avec votre aide, nous pouvons conserver leur histoire et la faire revivre.

Pour verser votre contribution à Amussef, cliquez ici.

Merci d’avance et bonne année 5782 !

Evénements récents

  • Remember Baghdad

Ce passionnant documentaire de Fiona Murphy date de 2017. Il suit cinq familles juives originaires d’irak dont l’homme d’affaires Edwin Shuker. Il a été présenté le 12 août par Harif.

  • Le démantèlement de la loi du retour en Espagne

Des dizaines de milliers de descendants de l’Inquisition sont cyniquement rejetés ou même cruellement révoqués de leur citoyenneté espagnole, après avoir investi des années de temps et d’argent pour se conformer au processus de demande rigoureux de l’Espagne. Les actions illégales du gouvernement espagnol sont une nouvelle insulte à l’histoire, en particulier pour les Anusim (Crypto-Juifs), qui ne sont plus juifs en raison de la conversion forcée et des siècles de persécution endurée par leurs ancêtres.

L’ASF a organisé un débat sur cette question le 5 août.

Evénements à venir

  • Juifs et musulmans, une histoire partagée, les 16 et 23 novembre et le 30 janvier

Ce parcours croisé mahJ-IMA propose de faire découvrir la richesse du patrimoine commun aux cultures juive et musulmane, avec Yaële Baranes, conférencière du mahJ, et Élodie Roblain, conférencière de l’IMA. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Commémoration des exils, le 28 novembre à 14 h

La journée de commémoration de l’exil des juifs des pays arabes, organisée par Amussef, aura lieu dimanche 28 novembre de 14 h à 19 h, dans la salle des fêtes de la Mairie de Paris Centre, rue Eugène Spueller (ancienne mairie du 3ème). Ariel Weil, maire de Paris Centre, ouvrira les débats.

  • Juifs du Maroc : le départ et les liens, le 9 janvier de 11 h à 21 h 30

Le mahJ présente le 9 janvier à partir de 11 h quatre films qui abordant les raisons et les circonstances du départ des juifs du Maroc et témoignent de leur lien indéfectible avec leur pays d’origine : Zaiza, Dans tes yeux je vois mon pays, Juifs marocains, destins contrariés et Un brin de chance. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Juifs du monde arabe, pourquoi sont-ils partis ? les 18, 19 et 20 janvier
Sur la plage de Gibraltar, des_juifs marocains en transit pour Israël

Coordonné par Claire Marynower (Pacte / Institut universitaire de France) et Joseph Hirsch (mahJ), ce colloque à l’auditorium du mahJ se propose de rouvrir le dossier du départ des juifs du monde arabe, dans une perspective comparative éloignée des usages politiques de l’histoire, en abordant notamment l’histoire longue des incidents entre juifs et musulmans au Maghreb et au Moyen-Orient ainsi que le rôle des idéologies nationalistes arabe et sioniste, et en analysant le rôle de multiples acteurs politiques dans le processus des départs. Cliquez ici pour plus de détails.

Lectures de rentrée

  • Les juifs marocains de la Diaspora, le Maroc dans le sang
Audrey Azoulay
Patrick Drahi

Ils sont des milliers de juifs marocains expatriés qui s’illustrent dans de hautes fonctions un peu partout dans le monde, dans différents secteurs d’activités. Cet article en donne quelques exemples ; Audrey Azoulay, Gad Elmaleh, Arthur, Richard Attias, Joseph Chetrit, Sydney Toledano, Schlomo Ben Ami, Ruth Elkrief, Patrick Drahi, Marc Lasry et Dominique Strauss-Kahn.

Plus de détails sur Dafina 25 juillet 2021 ou Maroc Hebdo 2 mai 2019

  • Covid long, comment s’en sortir, par Nicolas Barizien et Laurent Uzan avec Marie-Pierre Samitier

Sous-titré « 8 semaines de suivi nutrition, activité physique, bien-être, rééducation olfactive », ce livre décrit le programme « Réhab Covid » mis en place par les auteurs à l’hôpital Foch de Suresnes pour venir à bout des sentiments de fatigue et autres symptômes cognitifs ressentis durablement par certains après avoir été atteints par le Covid.

Nicolas Barizien est médecin du sport et rééducateur, chef du service de médecine physique et de réadaptation de l’hôpital Foch, où il a créé le programme «Réhab-Covid». Depuis juin 2020, il prend en charge les patients atteints de Covid long. Voir son interview par Jeanne Sénéchal dans le Figaro du 6 août.

Laurent Uzan est médecin cardiologue du sportà Paris et directeur du diplôme universitaire de cardiologie du sport (Pitié Salpétrière-Paris)

Marie-Pierre Samitier est juriste, journaliste et écrivain. Elle a écrit de nombreux livres depuis  Au pied du mur, au cœur de la Terre Sainte en guerre (2010) jusqu’à Les troubles de l’attention, Vivre et comprendre le TDAH, avec Hervé Caci (2021,cf notre lettre du 17 avril).

Marabout santé (Hachette), à paraitre le 22 septembre, 256 p.

  • Les juifs, une tache aveugle dans le récit national, sous la direction de Paul Salmona et Claire Soussen
Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Présents dès l’Empire romain sur le territoire de la France actuelle, les juifs sont le plus souvent relégués dans un angle mort de l’historiographie, et cette « tache aveugle » dans le récit national est particulièrement manifeste dans les manuels scolaires, de la IIIe République à nos jours. Pourquoi les expulsions médiévales ne sont-elles jamais mentionnées à partir de l’époque moderne ? Et, lorsqu’on évoque les juifs dans l’histoire de France, pourquoi est-ce le plus souvent sous l’angle des persécutions qu’ils eurent à subir et non de l’originalité de leurs contributions ? En quoi l’écriture actuelle de cette histoire est-elle encore tributaire de modèles archaïques ? Comment l’aborder dans l’enseignement secondaire et universitaire ? Quelles perspectives l’archéologie ouvre-t-elle ? Quel rôle les musées peuvent-ils jouer ? Archéologues, historiens, sociologues, conservateurs et enseignants réunis au Mahj en 2019 éclairent ces questions qui renvoient également à la place des minorités dans la Nation. Voir l’interview de Paul Salmona par Sylvie Bensaïd dans Tribune juive du 25 juin.

Dirigé par Paul Salmona, directeur du Mahj et Claire Soussen, professeure en histoire du Moyen-Âge à l’université du Littoral Côte d’Opale, spécialiste des relations entre Juifs et Chrétiens au Moyen-Age, ce livre comprend des contributions de 22 auteurs parmi lesquels Patrick Cabanel, Danièle Iancu-Agou, André Kaspi, Sylvie Lindeperg, Florian Mazel, Pierre Nora, Pascal Ory, Dominique Schnapper et Perrine Simon-Nahum

Albin Michel, 2021, 304 p.

CONTRIBUEZ A AMUSSEF !

Le MUSSEF s’est donné comme devoir d’entretenir la mémoire des juifs du monde séfarade, méditerranéen et oriental, exilés au milieu du siècle dernier. Sa raison d’être est de raconter leur histoire et leur souffrance et d’en faire un exemple universel d’ouverture et de tolérance. Cliquez ici pour plus de détails sur ce magnifique projet.

Adhérez à Amussef ou renouvelez votre adhésion pour 2021. Votre cotisation ne vous coûte qu’un tiers après impôt. 

Vous êtes Membre actif avec 50 €. Vous pouvez aussi être Donateur (100 €) ; Bienfaiteur (300 €) ; Mécène (1000 €) ; Fondateur (10.000 €) ; Parrain (50.000 €), membre du Cercle Maïmonide (à partir de 100.000 €).

Pour contribuer à Amussef, le plus simple est d’utiliser Hello Asso

Merci d’avance et chana tova !

 Hubert Lévy-Lambert, Président d’Amussef

LA MEMOIRE VIVE DES COMMUNAUTES JUIVES DU MONDE SEFARADE, MEDITERRANEEN ET ORIENTAL

 Instagram Facebook  Twitter LinkedIn Youtube

Categories: Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *