Pour le deuxième anniversaire des accords d’Abraham, qui ont révolutionné l’équilibre du Moyen-Orient, i24NEWS organise un grand gala à Paris le 5 septembre en présence de représentants des pays signataires et de nombreuses personnalités. Voir détails plus bas.

Evénements récents

  • Mort de Babeth Zweibaum le 1er août

La communauté juive est en deuil.  Babeth Zweibaum, née Choukroun à Oran, est morte le 1er août. Sioniste fervente, elle a oeuvré notamment pour les Bonds et pour l’Institut Weizman, tout en étant pharmacienne avenue de Madrid. Après avoir pris sa retraite, elle a redonné vie à la Loge Anne Frank du B’nai Brith et y a organisé de nombreuses activités culturelles, avec des figures prestigieuses comme Bernard-Henri Levy, Franz-Olivier Giesbert, Jean d’Ormesson, Boris Cyrulnik, Daniel Sibony, Ivan Levaï… Elle a aussi participé aux campagnes de Tsedaka du FSJU, en faveur de l’Ecole Juive de Neuilly et de l’institut Rafaël présidé par Alain Toledano. Le bureau de l’INSSEF, dont elle était vice-présidente, lui rendra prochainement hommage.

  • Mort de Daniel Lévi le 6 août

Le monde du spectacle et de la musique est en deuil.  Auteur-compositeur-interprète et pianiste, avec six albums solo à son actif, mondialement connu pour son rôle de Moïse dans les dix Commandements d’Elie Chouraqui et Pascal Obispo avec sa chanson-phare « L’Envie d’aimer », Daniel Lévi est mort le 6 août d’un cancer. Né à Constantine en 1961, benjamin d’une famille de sept enfants, il a passé son enfance à Lyon.  Il venait d’avoir un enfant en juillet. Ima Abdul Malak, ministre de la culture, lui a rendu hommage dans un tweet : « Daniel Lévi c’était une voix, singulière, puissante. Des combats aussi : climat, soignants, lutte contre le racisme, soutien au Liban, il n’hésitait jamais à s’engager pour que le monde devienne un peu meilleur ».

Il soutenait aussi la communauté juive, comme en témoigne la photo ci-jointe…

  • Inauguration de Beit Yehouda à Tanger le 19 août
Une salle d’exposition de l’espace muséal de la mémoire juive Beit Yehouda

L’espace muséal de la mémoire juive «Beit Yehouda» a été inauguré vendredi 19 août dans une ancienne synagogue de Tanger. D’une superficie de 260 m2, cet édifice abrite 3 salles d’expositions, des coursives autour du patio de la synagogue et une boutique de souvenirs. Il est aussi prévu la création d’un centre d’études et de recherches dédié au judaïsme du nord du Maroc.

Cliquez ici pour plus de détails.

Evénements en cours ou à venir

  • Jacques Attali sur Radio J dimanche 4 septembre à 8 h 45

Jacques Attali présente ce dimanche son dernier livre Le livre de raison (notre lettre du 14 mai) dans l’émission de Frédéric Haziza : les enfants de la République sur Radio J (94,8 FM).

  • Gala le 5 septembre à Chaillot pour l’anniversaire des accords d’Abraham

Afin de célébrer l’anniversaire des accords d’Abraham, i24NEWS, la chaine d’information internationale basée à Tel-Aviv, organise un grand gala en présence de représentants officiels des pays signataires : Émirats, Bahreïn, Maroc, Israël, mais aussi de nombreuses figures du monde artistique, politique et médiatique de France. Tous seront à Paris pour célébrer cet incroyable deuxième anniversaire qui a révolutionné l’équilibre du Moyen-Orient. « Cet événement historique a légitimé encore, s’il en était besoin, l’existence de notre chaine. Avec ses trois canaux, en trois langues – français, arabe et anglais –, ses 150 journalistes originaires de 35 pays différents, i24NEWS se veut l’unique chaine d’information internationale réellement indépendante dans cette partie du monde. Et un trait d’union entre toutes les communautés et origines qui s’y trouvent », analyse Frank Melloul son PDG. Cliquez ici pour vous inscrire à cet événement festif et rassembleur dans le Palais de la danse de Chaillot.

  • Conférence sur les Juifs d’Algérie par Jessica R Hammerman , le 6 septembre à 20 h 30

Six décennies après le départ des 130.000 juifs d’Algérie, l’orateur raconte le choix qu’ils ont eu entre la valise et le cercueil, comme les autres pieds-noirs. Elle a écrit Heart of the Diaspora: Algerian Jews during the War of Independence 1954 – 1962 (2012). Nous recommandons à notre Grand Rabbin Haïm Korsia de regarder cette conférence, le Covid (sic) l’ayant empêché d’y aller avec Macron pour se recueillir sur la tombe de ses ancêtres, qui y étaient sans doute bien avant la colonisation arabe. Mais la commission d’historiens créée par Macron et Djebboune ne s’intéressera qu’à ce qui s’est passé entre 1830 et 1962…

Cliquez ici pour plus de détails et inscription sur zoom.

  • The Forgotten Exodus, podcasts hebdomadaires de l’AJC
Famille Isaacs, Bagdad, 1927. Credit Courtesy.

Depuis le 29 juillet, l’AJC diffuse des petits films racontant un épisode important de l’histoire moderne, malheureusement négligé : les 800 000 Juifs qui ont quitté ou ont été chassés de leurs maisons dans les pays arabes et en Iran au milieu du 20ème siècle pour se forger une nouvelle vie et celle des générations futures. The Forgotten Exodus, nouvelle série de podcasts présentée par l’American Jewish Committee (AJC), explore les leçons que nous pouvons tirer de ce moment charnière de l’histoire juive. La série plonge dans l’héritage riche, mais peu connu, des Juifs des nations arabes, alors que certains de ces pays normalisent les relations avec Israël, et les histoires émouvantes de courage, de résilience et de réconciliation qui illustrent comment les Juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ont surmonté d’énormes défis. Cliquez ici pour voir l’introduction et les premiers podcasts : Irak, Yemen, Egypte, Libye, Soudan…

  • Voyage au Maroc avec le Keren Hayesod du 14 au 18 septembre

Le Keren Hayessod organise un voyage exceptionnel au Maroc du 14 au 18 septembre à la découverte du judaïsme marocain, de Rabat et des merveilleux sites de Fès et Meknes. Plus d’infos et inscription à Sophie Barr par mail ou par téléphone au 06 74 27 60 35.

–        La Diaspora portugaise à la Maison du Portugal du 10 septembre au 7 octobre

Présentée en juillet à la mairie de Paris Centre dans le cadre du festival des Cultures juives, cette exposition proposée par les éditions Chandeigne et conçue par Livia Parnes raconte l’histoire des juifs du Portugal de 1492 à nos jours. Sous-titrée Nouveaux-chrétiens, crypto-juifs, marranes, les gens de la « Nation » (XVe-XXIe siècle), elle nous mène en 21 panneaux à travers les siècles du Portugal, où ils sont baptisés de force en 1497, à Goa, Ancone et Ferrare, Venise et Livourne, Constantinople, la France, Amsterdam, Hambourg, Londres, le Brésil, les Caraïbes, les Amériques et, depuis le siècle dernier, un timide retour au Portugal dont il semble que certains oligarques aient tenté d’abuser…

Cité Universitaire, Maison du Portugal, jusqu’au 7 octobre

  • Journées Européennes de la Culture Juive du 11 septembre au 13 novembre à Antibes, Cannes et Nice

Comme chaque année depuis 10 ans, Régine Bessis organise les « Journées Européennes de la Culture Juive Côte d ‘Azur » (créées sous le nom de JECPJAM).

Cliquez ici pour découvrir le programme complet des évènements qui se dérouleront à Antibes, Cannes et Nice à partir du 11 septembre.

Nouvelles lectures

  • Vous avez dit apartheid ? par Eliette Abecassis
Dans sa première chronique pour La Croix, la romancière et essayiste Eliette Abecassis fait le portrait ému de la ville de Tel-Aviv, contrastée et riche de la diversité de ses habitants – des musulmans, des juifs, des chrétiens, venus du monde entier.

Cliquez ici pour lire le texte écrit par Eliette. Et faites-le lire aux députés français qui ont déposé une proposition de loi contre Israël (notre lettre du 30 juillet) ainsi qu’à notre ambassadeur Gérard Araud qui n’a pas mâché ses mots dans son allocution de départ en retraite en 2019. Quai d’Orsay oblige !

  • Négociations et menaces iraniennes, par David Bensoussan

Le président Biden veut faire ressusciter l’accord de 2015 ratifié par Obama et annulé par Trump. Obama présumait que cet accord déradicaliserait l’Iran. Bien au contraire, il n’a pas empêché la continuité des manifestations iraniennes au slogan de « Mort à l’Amérique » … Le négociateur en chef américain Robert Malley a fait tant de concessions à l’Iran que des membres de l’équipe de négociation américaine ont remis leur démission. Cliquez ici pour lire l’article complet.

David Bensoussan est professeur d’électronique. Il a été président de la Communauté sépharade unifiée du Québec

  • La carte postale, d’Anne Berest

Reçue en 2003 par les parents d’Anne, cette vieille carte postale représente l’Opéra Garnier et ne contient au verso que les prénoms de ses arrière-grands-parents maternels, Ephraïm et Emma Rabinovitch et de leurs enfants Noémie et Jacques, tous les 4 morts en 1942 à Auschwitz. Seize ans plus tard, Anne se demande qui a envoyé cette carte et retrace le destin de ces 4 personnes, leur fuite de Russie en 1919, leur voyage en Lettonie puis en Palestine, leur arrivée en France, l’occupation, l’étoile jaune, leur spoliation par la Compagnie générale des eaux, le transit des enfants à Pithiviers et des parents à Drancy et la vaine attente des rescapés au Lutétia. Elle a essayé de comprendre comment sa grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages. Ce roman est aussi une quête initiatique sur la signification du mot “Juif” dans une vie laïque.

Très apprécié par la critique, la Carte postale a figuré dans la sélection du prix Goncourt, malgré une très méchante critique de Camille Laurens. Elle a finalement eu le grand prix des Lectrices de Elle et le Renaudot des lycéens en 2021 et le premier prix Goncourt américain en avril 2022.

Née en 1979 à Brest, Anne Berest est romancière, scénariste, actrice et journaliste. Elle est la fille de Pierre Berest, X 70, ingénieur général des Mines, qui vient de mourir, et de Lelia Picabia, petite-fille du peintre Francis Picabia. L’histoire de ses ancêtres maternels Rabinovitch est racontée dans la Carte postale qui est son sixième livre. Elle a également écrit des pièces de théâtre et une série pour Arte. On attend l’histoire de ses ancêtres paternels qui ne sont peut-être pas bretons quoi qu’elle en dise, car il y  a aussi un Brest en Europe orientale…

Ed. Grasset, collection dirigée par Martine Saada, 2021, 512 p.

  • Anéantir, par Michel Houellebecq

Anéantir raconte l’histoire de Paul Raison, un énarque au service de Bruno Juge, ministre de l’Economie et des Finances, clone de Bruno Le Maire, lancé dans la campagne présidentielle de 2026 en soutien à Benjamin Sarfati candidat de la majorité, un ancien animateur de télé, clone de Cyril Hanouna. C’est mieux que dans Soumission (2015),Mohammed ben Abbès, énarque, est élu président de la République en 2022 ! Paul Raison suit parallèlement une affaire d’attentats internationaux, assortis de messages occultes.

Anéantir est le huitième livre de Michel Houellebecq, Goncourt en 2010 avec la Carte et le Territoire.

Flammarion, 2022, 736 p.

  • L’art de soigner, par Alain Toledano

 Vingt-trois secondes, c’est le temps moyen accordé par un médecin à son patient avant de lui couper la parole. Durée moyenne de la consultation : quinze minutes. 90 % des consultations se terminent par la prescription d’un médicament, dont une boîte sur deux finira à la poubelle. Aujourd’hui, on soigne tout le monde, mais combien de personnes guérit-on ? Notre système de santé est-il bienveillant ? Pour y répondre, le docteur Alain Toledano a créé l’Institut Rafaël, un établissement où l’on pratique la « santé intégrative ». Chaque patient, traité pour une maladie chronique, suit un parcours de soins personnalisé centré sur l’activité physique, la prise en charge émotionnelle, le bien-être, la psychologie, la nutrition… Il reçoit du temps, de l’attention, de l’écoute. Cette maison de santé sociale et solidaire, située à Levallois-Perret, fonctionne grâce au mécénat. Les soins sont gratuits pour les patients et les aidants. L’objectif est de développer l’expérience partout en France. Ce livre y participe.

Cancérologue, cofondateur et président de l’Institut Rafaël, Alain Toledano a créé l’association Sport pour Vaincre le Cancer et préside le conseil médical de l’Institut d’Oncologie des Hauts-de-Seine Nord. Il est récipiendaire du prix Mallet Proust (Fondation de France) et Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Humensciences, 2022.

Courrier des lecteurs

  • Superbe newsletter qui dépasse le cadre de l’Amussef, et tant mieux ! Il y a toujours à apprendre ou à se remémorer. Je joins la chronique de Pierre Jourde qui je trouve, a droit à une place d’honneur parmi ceux qui se sont insurgés contre l’infâme résolution. Martine Boccara

·       Comme chaque fois, beaucoup de contenu, passionnant, parfois révoltant — merci de ton travail... Guillaume

Bonne rentrée et bonnes lectures !

Hubert Lévy-Lambert, Président fondateur d’Amussef

Categories: Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.