Elie Korchia dans la Synagogue de la Victoire le 18 octobre 2021. (Photo JOEL SAGET / AFP)

Né en 1971 à Paris, Elie Korchia est avocat au barreau de Paris. Il a été élu le 24 octobre 17ème président du Consistoire central en remplacement de Joël Mergui qui en devient président d’honneur. Sa priorité sera la lutte contre l’antisémitisme. Il a écrit à ses débuts Un siècle d’avocat, réflexion passionnante sur sa profession. Cf notre lettre du 4 septembre.

Journée des juifs exilés du monde arabe et d’Iran, le 28 novembre

Amussef commémore l’exil des juifs des pays arabes et d’Iran, dimanche 28 novembre de 14 h à 18 h, dans la Mairie de Paris Centre, rue Eugène Spueller.  Ariel Weil, maire de Paris Centre, ouvrira les débats. Suivront 3 tables rondes portant respectivement sur l’exil des juifs de la Péninsule ibérique, d’Afrique du Nord et de Méditerranée orientale.

Cliquez ici pour vous inscrire.

Annie Cohen-Solal prix Femina essais

Annie Cohen-Solal, née à Alger en 1948, est historienne, biographe, essayiste et conférencière, surtout connue pour ses travaux sur Jean-Paul Sartre, le galeriste New-Yorkais Leo Castelli, ainsi que le peintre Mark Rothko et l’influence de ces derniers sur l’émergence et la construction d’un art contemporain américain. Un étranger nommé Picasso a été préparé pour une exposition sur Picasso, l’étranger au Musée de l’Immigration (Porte Dorée). Voir notre lettre du 8 mai.

Evénements à venir

  • Soirée musicale Gustav Mahler, le 4 novembre

Organisée par LE B’NAÏ B’RITH France, LA COMMISSION NATIONALE CULTURE ET LA LOGE BIALIK, cette soirée se tiendra dans la Grande salle de la Mairie du 17è arrondissement de Paris, le jeudi 4 novembre 2021, de 19 h à 22 heures. Contactez Claire Rubinstein Présidente de la Commission Culture du B’nai B’rith France pour plus de détails.

  • Festival Sefarad de Montréal, du 6 au 21 novembre

Pendant plus de deux semaines, ce festival présente des artistes, des humoristes, des chanteurs, des écrivains, des philosophes et des entrepreneurs. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Histoire de la présence juive dans le Rif : de l’antiquité à l’époque contemporaine, le 13 novembre à Bruxelles

La présence des Juifs en Afrique du Nord a toujours fait débat parmi les historiens. Les premiers établissements de la communauté juive dans la région sont attestés dès le IIIe siècle av. J.-C. Cette apparition répond, dans son ensemble, à des vagues d’immigrations, persécutions et expulsions. Une fois établie, cette population a joué des rôles importants dans l’histoire de l’Afrique du Nord à plusieurs niveaux : politique, intellectuel, économique, culturel, etc. Dans ce cadre, la Maison du Rif asbl et l’Espace Magh ont le plaisir d’inviter Nicole Serfaty, Docteur en langues et civilisations juives en terre d’Islam, et Raphaël Serfaty, chirurgien-dentiste et collectionneur de bijoux rifains. Le 13 novembre à 20 h 15. Cliquez ici pour vous inscrire.

  • Juifs et musulmans, une histoire partagée, les 16 et 23 novembre et le 30 janvier

Ce parcours croisé mahJ-IMA propose de faire découvrir la richesse du patrimoine commun aux cultures juive et musulmane, avec Yaële Baranes, conférencière du mahJ, et Élodie Roblain, conférencière de l’IMA. Cliquez ici pour plus de détails.

  • JEM à l’air séfarade, les 19 et 20 novembre

Nathalie Serfaty et Laurence Haziza nous expliquent que cet évènement, parrainé par Enrico Macias, veut rendre hommage à toute une génération qui a véhiculé le judaïsme humaniste des communautés séfarades et qui ignorait sa proximité avec le judaïsme d’ouverture, dont les valeurs d’accueil, d’égalité et une certaine sensibilité intellectuelle ressemblaient aux valeurs et aux émotions de notre enfance. Cliquez ici pour plus de détails.

–        Salonique, phare du judaïsme balkanique, le 21 novembre

La ville de Salonique, aujourd’hui Thessalonique, située au nord de la Grèce, fut longtemps un des joyaux de l’Empire ottoman. Elle a accueilli une importante communauté juive, au point qu’elle fut qualifiée de « Jérusalem des Balkans ». Cité cosmopolite, phare du judaïsme séfarade même si des groupes ashkénazes s’y trouvaient, elle a accueilli les rabbins les plus recherchés du Levant. L’épisode du faux messie Sabbataï Zvi qui séjourna dans la cité sonna le début du déclin de la ville qui reprit son élan avec l’arrivée de Moïse Allatini qui régénéra le judaïsme et développa des relations ténues avec les autres communautés. La Shoah vit périr la quasi intégralité des habitants juifs de la cité. Pourtant, Salonique reste associée à une image idyllique du judaïsme séfarade.

Colloque de l’Institut universitaire Elie Wiesel, le 21 novembre 2021, à partir de 14h. Cliquez ici pour plus de détails.

  • JUIFS D’ORIENT, UNE HISTOIRE PLURIMILLENAIRE, du 24 novembre 2021 au 13 mars 2022

Depuis son accession à la présidence de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang s’est engagé à ouvrir l’institution à la pluralité des héritages spirituels et culturels qui nourrissent l’histoire du monde arabe. Dans cet esprit les équipes de l’IMA ont conçu une trilogie dédiée à chacune des trois religions monothéistes, qui se clôt en cet automne 2021, après l’Islam puis le Christianisme, avec l’exposition Juifs d’Orient, Une histoire plurimillénaire, dont Benjamin Stora est le commissaire général.

  • Commémoration du départ des Juifs des pays arabes et d’Iran, le 30 novembre à 20 h 30

Cette soirée est organisée par JW3, Sephardi Voices UK et Harif. Cliquez ici pour plus de détails.

–        Jacques Attali, dans Perspectives, le 6 décembre

Face aux mutations et aux révolutions technologiques, économiques, démographiques, environnementales, sociétales et culturelles auxquelles nous sommes confrontés, le Cercle Avenir propose un temps de recul et une prise de hauteur, en proposant une réflexion sur les grands enjeux humains de demain. Chaque mois, Marc Welinski, écrivain, normalien et homme de médias, reçoit un expert de tous horizons – sciences, philosophie, économie, spiritualités – et engage avec lui une discussion approfondie et sans tabous, pour nous aider à mieux appréhender la complexité de notre monde et à dessiner les ruptures à venir. Jacques Attali sera le premier invité de ce rendez-vous du Centre d’Art et de Culture Juive. Cliquez ici pour plus de détails.

Nouvelles lectures

–        Synagogues de Tunisie, Monuments d’une histoire et d’une identité, par Dominique Jarrassé et Colette Bismuth-Jarrassé

L’apport de cet ouvrage magnifiquement illustré, produit d’une recherche de sept années, déborde largement le cadre familial dans lequel il s’inscrit : Colette Bismuth-Jarrassé, pour qui cette enquête en Tunisie, pays qu’elle a quitté enfant, a été un retour aux sources, et son époux Dominique Jarrassé, professeur à l’Université de Bordeaux et spécialiste de l’histoire de l’architecture au XIXe siècle, ont entrepris certains de leurs voyages avec leurs enfants et sont aussi les fondateurs des éditions Esthétiques du divers. Cliquez ici pour voir la recension détaillée de ce magnifique livre par Alain Massaoudi (Remmm février 2012)

Éditions Esthétiques du divers, 2010, 320 p

CONTRIBUEZ A AMUSSEF !

Le MUSSEF s’est donné comme devoir d’entretenir la mémoire des juifs du monde séfarade, méditerranéen et oriental, exilés au milieu du siècle dernier. Sa raison d’être est de raconter leur histoire et leur souffrance et d’en faire un exemple universel d’ouverture et de tolérance. Cliquez ici pour plus de détails sur ce magnifique projet.

Adhérez à Amussef ou renouvelez votre adhésion pour 2021. Votre cotisation ne vous coûte qu’un tiers après impôt. 

Vous êtes Membre actif avec 50 €. Vous pouvez aussi être Donateur (100 €) ; Bienfaiteur (300 €) ; Mécène (1000 €) ; Fondateur (10.000 €) ; Parrain (50.000 €), membre du Cercle Maïmonide (à partir de 100.000 €).

Merci d’avance !

 Hubert Lévy-Lambert, Président d’Amussef

LA MEMOIRE VIVE DES COMMUNAUTES JUIVES DU MONDE SEFARADE, MEDITERRANEEN ET ORIENTAL

 Instagram Facebook  Twitter LinkedIn Youtube

Categories: Newsletter

1 Comment

Retour sur l’exil des juifs de Méditerranée – AMUSSEF · 4 décembre 2021 at 16 h 39 min

[…] Dominique et son épouse Colette ont aussi écrit un magnifique livre sur les Synagogues de Tunisie (cf notre lettre du 30 octobre). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *