Khaled Kabub et Gila Kanfi-Steinitz

Gila Kanfi-Steinitz, vice-présidente du tribunal de district de Jérusalem, et Khaled Kabub, vice-président du tribunal de district de Tel Aviv, viennent d’être nommés à la Cour suprême d’Israël. Double première : une femme séfarade et un arabe musulman.

Qui a dit qu’Israël était un pays d’apartheid ? Signez la pétition !

Evénements en cours ou à venir

  • Juifs d’Orient, un voyage exceptionnel, avec Benjamin Stora et Didier Kassabi le 27 février à 9 h 15 sur A2

Benjamin Stora, commissaire de l’exposition de l’Institut du monde arabe Juifs d’Orient, Une histoire plurimillénaire, nous présente cette magnifique exposition en compagnie de Didier Kassabi. Cliquez ici pour voir l’émission de ce dimanche matin dans Berechit sur A2.

  • Conférence de Georges Bensoussan à la SHJT, le 2 mars à 19h

En présentiel (si possible) ou en Zoom, Georges Bensoussan donnera à la SHJT une vue d’ensemble des conditions et des modalités de départ des juifs du monde arabe à partir des années 1930. Né en 1952 au Maroc, Georges Bensoussan est historien. Il a écrit de nombreux livres dont Les Juifs du monde arabe : la question interdite. Voir notre lettre du 25 décembre 2020.

  • Spectacle musical de Transmosaïk le 5 mars à 20 h 30

Le 5 mars à 20 h 30, venez revivre l’âge d’or des cabarets et music-halls orientaux des années 40 et 50 à travers des chansons d’artistes originaires d’Algérie à l’Atelier Coriandre, 86 Rue Gaston Lauriau, 93100 Montreuil.. Cliquez ici pour tout le programme de Transmosaïk et pour réserver.

  • Festival de musique judéo-tunisienne le 6 mars à 14 h

L’association internationale de sauvegarde du patrimoine culturel des juifs de Tunisie (AIS-PCJT) organise un festival de musique judéo-tunisienne à la Maison de la Tunisie, 45 bd Jourdan, Paris. Inscriptions auprès de Pierre Mamou au 06 09 66 84 91.

  • Patrick Zachmann, voyages de mémoire, jusqu’au 6 mars au mahJ

Bientôt la fin de la grande rétrospective de l’œuvre de Patrick Zachmann, photographe, photojournaliste et réalisateur. Né en 1955 à Choisy-le-Roi, Patrick est membre de l’agence Magnum et lauréat des prix Niepce (1989) et Nadar (2016).

  • La généalogie des juifs de Tunisie par Hervé Kabla au CFJT le 13 mars à 18 h 30

Hervé Kabla nous dit : « Alors que l’arbre des juifs de Tunisie que j’ai débuté il y a quelques années ne cesse de s’accroître, pour bientôt atteindre 88.000 individus, une nouvelle initiative vient de donner une nouvelle impulsion au travail de recherche sur la généalogie des juifs tunisiens. David Gamrasni, qui a monté un arbre spécialisé sur les familles de Sfax, a en effet lancé un groupe Facebook dédié à l’ensemble des familles juives de Tunisie. »

Conférence le 13 mars à 18 h 30 en présentiel et en zoom. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Lettres à Camondo, par Edmund de Waal, dans Berechit

Edmund de Waal, écrivain et céramiste, descendant de la famille Ephrussi, a semé des petites pierres çà et là dans le Musée Nissim de Camondo, en écho à son dernier livre Lettres à Camondo (notre lettre du 14 mai). 

Cliquez ici pour voir l’interview d’Olivier Gabet, directeur du musée, par Steve Suissa dans Berechit sur A2 le 20 février.

Nouvelles lectures

  • Le retournement, par Manuel Carcassonne

Cette autobiographie tient de l’archéologie familiale, de la généalogie historique, du questionnement identitaire et de la fouille existentielle : elle emprunte au genre littéraire de l’autofiction et aux sujets d’actualité (l’identité, le genre, la religion…) pour mieux les subvertir. Comment le juif honteux de l’enfance est-il rendu à son judaïsme par la rencontre amoureuse avec une Libanaise chrétienne ? Mais devait-il pour autant faire porter sur Israël la responsabilité du massacre de Palestiniens en 1982 à Chabra et Chatila par des milices chrétiennes voulant venger l’assassinat de leur chef Bechir Gemayel ?


Manuel Carcassonne est un grand éditeur. Le retournement est son premier roman. Il descend de Juifs alsaciens par sa mère et des Juifs du Pape, dont Adolphe Crémieux par son père. Avant son mariage avec Nour, il a été marié avec Héloïse d’Ormesson, la fille de Jean d’O. Cliquez ici pour voir son interview par Sandrine Sebbane sur RCJ le 17 janvier.

Grasset, 2022, 304 p.

  • Zemmour et nous, par Judith Cohen-Solal et Jonathan Hayoun

Banni du diner du Crif du 24 février car classé à l’extrême droite, Eric Zemmour a grandi dans des écoles juives et fréquenté les synagogues. Les auteurs de cet impitoyable réquisitoire expliquent qu’il disqualifie les valeurs dont il a hérité et se demandent pourquoi tant de contrefaçons et d’atteintes à cette part de filiation dont il se réclame ? Peut-on être à la fois juif et défendre le maréchal Pétain, mettre en doute l’innocence de Dreyfus et attaquer le choix du lieu de sépulture des victimes de l’école juive de Toulouse ? Pour mieux comprendre, les auteurs livrent le récit d’un itinéraire idéologique pour le moins déroutant. Ils ont découvert des clefs de compréhension dans ses romans, ses essais et son histoire. Mais ils n’expliquent pas comment il a pu convaincre près d’un Français sur six, y compris des juifs, de voter pour lui, devenant à ce jour l’un des principaux rivaux de Macron ?

Judith Cohen Solal est psychanalyste et psychologue clinicienne. Elle est la conceptrice de CoExist, une pédagogie contre le racisme et l’antisémitisme en milieu scolaire. Ancien président de l’UEJF Jonathan Hayoun est réalisateur, fondateur de InProdWeTrust. Judith et Jonathan ont déjà écrit ensemble La main du diable (2019) et Les adieux au Général (2020).

Bouquins, 2022, 180 p.

  • Le dictionnaire de ma vie, par Gérard Darmon avec Laurence Monsenego

Dans ce livre paru dans une collection consacrée aux autobiographies, Gérard Darmon révèle les petits et grands secrets qui entourent sa vie personnelle comme sa carrière. Véritable patriarche d’une famille nombreuse, il nous dit le bonheur de sa paternité tardive, à 69 ans. Acteur transgénérationnel, il évoque ses plus grands films (Le Grand PardonLes Princes37°2 le matinAstérix et Obélix : Mission CléopâtreLa Cité de la peurLe Cœur des hommes), mais aussi ses amitiés ou son admiration pour Depardieu. Il revendique avec force sa judéité et sa culture, et stigmatise tout racisme ou antisémitisme. C’est le livre d’un homme de convictions, authentique, peu enclin aux compromis, fier de sa vie, de ses origines, de sa carrière.

Né en 1948 à Paris, Gérard Darmon est le fils de Henri Messaoud Darmon, Oranais descendant de berbères judaïsés. Il a joué dans de nombreux films, séries télévisées et pièces de théâtre. Il est également chanteur. Avant Le dictionnaire, il a écrit Tu préfères… à vie (2000), Le plus drôle de l’humour américain (2005) et Sur la vie de mon père (2015). Il a été naturalisé marocain en 2012 par SM Mohammed VI.

Ed. Kero, 2019, 270 p

  • Le paradis perdu, par Benjamin Haddad

Sous-titré L’Amérique de Trump et la fin des illusions européennes, ce livre explique que
l’élection de Donald Trump n’était ni un accident de l’histoire ni un phénomène passager mais le symptôme d’une transformation profonde de la puissance américaine en crise. America First était le slogan d’une Amérique fatiguée de porter l’ordre international.

Pour Benjamin Haddad, qui a écrit ce livre prémonitoire avant l’élection de Biden, qui a décidé de ne pas bouger un petit doigt pour l’Ukraine, l’histoire est de retour en Europe. Le modèle qu’elle promeut – multilatéralisme et coopération – est mis à mal par la multiplication des crises, la montée des nationalismes et le retrait américain. Seule une Europe souveraine, capable de défendre sans naïveté ses intérêts, peut répondre à ce nouveau défi. Il vient d’écrire dans le Figaro du 22 février 2022 que « l ’invasion russe de l’Ukraine rend la solidarité entre Occidentaux et l’armement collectif plus nécessaires que jamais ».

Benjamin Haddad, 33 ans, est chercheur en relations internationales. Il est directeur Europe de l’Atlantic Council à Washington. Diplômé de Sciences Po Paris et d’HEC, il a enseigné les relations internationales à Sciences Po.

Grasset, 2019, 288 p.

  • L’enquête vérité, par David Khayat

David Khayat nous explique : « Pendant toutes ces années, fort de mon statut de professeur de cancérologie à l’université, de chef de l’un des services les plus en pointe, je me suis fait une obligation de n’affirmer que ce qui relevait de la preuve scientifique, que ce que des études sérieuses, indiscutables méthodologiquement et publiées uniquement dans les meilleures revues avaient démontré. J’ai eu besoin de temps pour accepter d’être plus perméable à ce que la science n’arrivait pas à prouver de façon définitive. J’apporte ici un autre éclairage, une autre vérité, la mienne. C’est ce à quoi je m’engage : vous aider à y voir plus clair sur le cancer, afin de mieux vous prémunir contre cette maladie… Vous n’aurez plus jamais peur du cancer ! »

Né en 1956 à Sfax, David Khayat est chef du service d’oncologie médicale de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Il a été professeur de cancérologie à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, professeur adjoint au Centre médical MD Anderson à Houston et directeur de l’Institut national du cancer. Après l’Enquête vérité, il a écrit Arrêtez de vous priver (notre lettre du 27 février 2021).

Albin Michel, 2018, 224 p.

Bonnes lectures !

Hubert Lévy-Lambert, Président fondateur d’Amussef

Categories: Newsletter

1 Comment

1948-2022 : Yom Haatsmaout, retour sur l’histoire du sionisme – AMUSSEF · 5 mai 2022 at 20 h 43 min

[…] Pourquoi la haine des Juifs n’a-t-elle cessé de renaître au fil des époques ? En 4 parties, allant de l’antijudaïsme des premiers siècles à l’antisémitisme moderne, ce documentaire explore les multiples facettes du phénomène, de ses origines jusqu’à nos jours. Sur fond de commentaire et d’analyse d’une trentaine d’experts internationaux, le récit s’appuie à la fois sur un corpus d’archives et sur des images historiques en 3D.. Cliquez ici pour revoir cet émouvant documentaire, fait par les auteurs de Zemmour et nous (notre lettre du 25 février). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *