Didier Nébot à l’Elysée

Le 26 janvier, le Président de la République a reçu des représentants de rapatriés d’Algérie à l’Élysée. Il a notamment reconnu deux massacres qui ont eu lieu en 1962 après les accords d’Evian. Didier Nébot, spécialiste de l’histoire des Juifs d’Algérie, Président d’honneur de MORIAL et vice-président de l’INSSEF, était invité, avec Serge Dahan, Président de MORIAL et de l’INSSEF. Cliquez ici pour voir son interview par le CRIF sur cette journée. Auteur de nombreux romans historiques, Didier Nébot a récemment écrit un livre sur la Kahena (notre lettre du 14 mai 2021).

Evénements en cours ou à venir

  • Des vedettes pendant la guerre, avec Bruno Halioua & le rabbin Michael Azoulay, ce dimanche 13 février à 8 h 45

Où étiez-vous pendant la guerre ? Bruno Halioua a posé cette question aux artistes, aux intellectuels, aux politiques, aux comédiens, aux écrivains et aux personnalités qui ont marqué nos mémoires depuis 1945 : Léon Zitrone, Simone de Beauvoir, Yves Montand, Arletty, Serge Gainsbourg …  Il est interviewé par le rabbin Michaël Azoulay dans Berechit ce dimanche 13 février à 8h45 sur France 2.  Cliquez ici pour voir l’enregistrement de l’émission.

Médecin et historien, Bruno Halioua a écrit de nombreux livres dont Leur seconde guerre mondiale (Buchet-Chastel, 2020, 288 p), qui inspire cette émission (notre lettre du 30 janvier).

  • Politiques de l’accueil, par Martin Messika, le 15 février à 19 h 30

A l’invitation de la SHJT, Martin Messika, docteur en histoire contemporaine de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, et de l’Université du Québec à Montréal, présentera Politiques de l’accueil : États et Associations face à la migration des juifs d’Afrique du Nord en France et au Canada, des années 1950 à la fin des années 1970 (Presses Universitaires de Rennes, 2020).

Mardi 15 février de 19 h 30 h à 21 h, sur zoom. Cliquez ici pour participer.

  • Clôture de l’exposition Olivier Dassault le 15 février
Procession, par Olivier Dassault

Si vous n’y êtes pas encore allé, courez vite voir cette magnifique exposition des oeuvres photographiques d’Olivier Dassault z’l , organisée par son épouse Natacha dans sa galerie NAG (Not a gallery !), 104 av Raymond Poincaré, Paris.

  • Carte blanche à Ariel Wizman, le 16 février à 20 h à l’IMA

Sous la houlette d’Ariel Wizman (voir son interview de janvier 2021), une soirée musicale et festive pleine de surprises, qui réunira Pinhass Cohen, icône de la musique juive marocaine, Bayane Belayachi, la « Diva de la nouba gharnatie », et un orchestre de six musiciens. Cliquez ici pour vous inscrire.

  • Joseph Dadoune chez Rupture Art & Books jusqu’au 2 avril
Fresh Light par Joseph Dadoune
Joseph Dadoune

Né en 1975 à Nice d’une famille originaire d’Algérie, Joseph Dadoune a vécu dans sa jeunesse à Ofaqim. Il travaille à la confluence de la vidéo, de la photographie, de la performance, du dessin, de l’architecture et de l’action sociale. Il a participé à plus de 200 expositions personnelles et collectives. Il a réalisé le film Sion (2006-2007) avec Ronit Elkabetz et écrit de nombreux livres dont Fresh Light (2021). Vous pouvez voir ses œuvres jusqu’au 2 avril chez Rupture Art & Books, 24 rue du Vertbois (3ème) jusqu’au 2 avril.

  • Catherine Sellers, une vie de théâtre, du 1er février au 20 mars à la BnF
Catherine Sellers dans Antigone 1960 © Succession Varda

Née à Paris en 1926 dans une famille juive tunisienne, Catherine Toubiana est réfugiée en Tunisie avec sa mère pendant la guerre mais son père périt à Auschwitz. Sellers est le nom de son premier mari. Elle a été la compagne d’Albert Camus puis a épousé Pierre Tabard. Elle a joué dans de nombreux films et pièces de théâtre, depuis le Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos (1952) ou Antigone de Jean Anouilh (1961) jusqu’à l’Amante anglaise de Marguerite Duras (1998). Elle est morte en 2014.

BnF Galerie des Donateurs, tous les jours sauf lundi. Cliquez ici pour plus de détails.

  • Le journal d’Audrey au Théâtre de Nesle, première le 16 février

Polytechnicienne issue d’une famille juive du Caucase, Gala Vinogradova reprend cet émouvant spectacle sur Audrey Hepburn et Anne Frank, qu’elle a rodé avec succès en 2019. Première le 16 février à 21 h. Théâtre de Nesle, 8 rue de Nesle, 75006 Paris, jusqu’au 27 mars. Cliquez ici pour réserver.

  • Un nouveau musée de l’holocauste à Montréal en 2025
Centre Commémoratif de l’Holocauste_Montréal

Daniel Amar, Directeur général du Musée de l’Holocauste de Montréal et ancien conseiller des premiers ministres du Québec, a accordé une entrevue exclusive au magazine en ligne canadien Tolerance.ca à l’occasion du nouveau Musée de l’Holocauste qui sera construit à Montréal et ouvrira en 2025. Racisme, antisémitisme, laïcité sont quelques-uns des sujets abordés dans cette entrevue réalisée par Victor Teboul, le directeur du WEB magazine Tolerance.ca, qui marque cette année vingt ans d’interventions et de publications. Cliquez ici pour lire l’entretien.

Nouvelles lectures

  • Radiographie de l’antisémitisme en France, par AJC et Fondapol

Cette édition 2022 d’une radiographie créée en 2014 par l’American Jewish Committee (AJC) et la Fondation pour l’Innovation Politique (Fondapol) avec l’IFOP, est signée François Legrand (IFOP), Simone Rodan-Benzaquen (AJC), Anne-Sophie Sebban-Beccache (AJC) et Dominique Reynié (Fondapol). Les auteurs analysent ce phénomène, perçu par 64 % des personnes interrogées comme étant répandu et en augmentation et montrent que les préjugés et les stéréotypes antisémites persistent au sein de la société française, notamment auprès de la population musulmane. C’est ainsi que 60 % des musulmans de plus de 50 ans considèrent que les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine des médias.

AJC – Fondapol, 2022, 40 p. Cliquez ici pour lire le texte intégral.

  • Technologie partout, démocratie nulle part, par Yaël Benayoun et Irénée Regnauld

Dans ce livre sous-titré « plaidoyer pour que les choix technologiques deviennent l’affaire de tous », les auteurs (autrices ?) considèrent que le progrès, censé servir le bien commun, nous échappe et que la réponse apportée à tous les problèmes économiques et sociaux se borne à des solutions purement techniques. Elles dénoncent les manoeuvres qui permettent aux industries et aux pouvoirs publics de maintenir les citoyens et les travailleurs à l’écart des choix technologiques, en excluant tout processus démocratique.

Diplômée en philosophie politique et en sciences sociales, Yaël Benayoun conseille les organisations qui souhaitent se doter d’outils d’observation et de compréhension des réalités sociales. Elle a fondé en 2017 avec Irénée Regnauld le Mouton Numérique, association qui met en lumière les enjeux sociaux, politiques et environnementaux du numérique et des nouvelles technologies. 

Ed. FYP, 2020, 240 p.

  • La tendre indifférence, par Albert Bensoussan

Ce récit a trois ancrages, Alger, la ville du mauvais œil et son destin d’exil, Rennes, le port d’attache et de Leah, la rassurante épouse, et Marseille où se retrouvent les divers personnages de cette histoire d’amitié et d’amour. « La tendre indifférence du monde » s’est abattue sur « L’étranger » d’Albert Camus qui apparaît ici comme témoin ou puissance tutélaire. Sous divers masques et sur quelques portraits en pied, le narrateur fait tourner, au cadran de l’Algérie d’avant, l’ardente aiguille qui marque tous les temps de bonheur qui jalonnèrent sa vie.

Né en 1935 à Alger, Albert Bensoussan est agrégé d’espagnol. Il a traduit des écrivains sud-américains dont Vargas Llosa et Manuel Puig. Son œuvre personnelle est foisonnante et variée, avec des dizaines d’ouvrages publiés au fil du temps, depuis les Bagnoulis (1965) jusqu’à la Tendre indifférence.

Editions Le Réalgar, St Etienne, 2021, 92 p.

Bonne lecture !

Hubert Lévy-Lambert, Président fondateur d’Amussef

Categories: Newsletter

2 Comments

Le prix Scopus à Olivier Nakache et Eric Toledano – AMUSSEF · 11 mars 2022 at 17 h 33 min

[…] Didier Nébot est médecin et historien. Président d’honneur de MORIAL et vice-président de l’INSSEF, il a participé à la réunion du 26 janvier à l’Elysée. Voir notre lettre du 11 février. […]

1948-2022 : Yom Haatsmaout, retour sur l’histoire du sionisme – AMUSSEF · 5 mai 2022 at 20 h 54 min

[…] Halioua, médecin et historien, auteur de Leur seconde guerre mondiale (notre lettre du 11 février), présente son dernier travail historique sur Les médecins d’Auschwitz (Perrin 2022, 445 p.), […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.